Livre Blanc Aurexia Sustainable – Juillet 2022

Aurexia a le plaisir de vous proposer son Livre blanc intitulé « Finance Durable : faire face aux enjeux réglementaires et opérationnels ».

Il est issu de la table ronde organisée le 2 juin 2022 à Paris sur ce thème.


Présenter l’évolution du cadre réglementaire européen autour de la finance durable, échanger sur les ambitions de transparence et de redirection des flux de capitaux financiers vers des projets plus durables : tels étaient les objectifs de la table ronde organisée par Aurexia le 2 juin 2022 à Paris.

La réflexion sur ces sujets n’aurait pu se passer d’une mise en lumière des défis opérationnels autour de la data ESG, tant celle-ci est au cœur des projets et initiatives vers une finance plus responsable.
Comme le souligne l’enquête menée par BPSS en 2021 auprès de 356 gestionnaires d’actifs et
d’investisseurs institutionnels (représentant 11 trillions d’actifs), la prise en compte de l’ESG, aussi bien dans les politiques de gestion d’actifs que dans les stratégies d’investissement, est désormais une réalité. 2 chiffres l’illustrent très clairement : au niveau mondial, 34% des assets managers intègrent l’ESG dans plus de 50% de leurs portefeuilles et 75% des investisseurs prennent en compte des critères ESG dans leur stratégie d’investissement.
Cette accélération croissante de l’intégration ESG est le reflet des nombreux avertissements en
matière d’urgence climatique, notamment du premier volet du rapport du GIEC de l’ONU publié en
août 2021. L’évolution de la perception des enjeux environnementaux par la société traduit un
changement de paradigme dans la manière d’appréhender l’ESG.

Si l’ESG a atteint une certaine maturité en Europe, des défis, et non des moindres, subsistent. La
table ronde a permis de les aborder sous l’angle à la fois théorique et ambitieux de la réglementation, mais aussi en présentant des solutions opérationnelles et pratiques.
2h30 d’échange et de partage se sont ainsi succédé avec des experts de la finance durable en
Gestion d’actifs, Assurance vie, CIB, Asset Services ainsi que des fintechs.

Que faut-il en retenir ? Quels sont les principaux chantiers en cours sur la stratégie européenne en matière de finance durable ? Que nous réservent les prochaines années quant à l’atteinte des objectifs de neutralité carbone de nombreux acteurs ?


En premier lieu, il est important de reconnaître le rôle d’accélérateur que joue le cadre
réglementaire
. En effet, les initiatives et actions en faveur d’une finance plus durable ne sont pas
nouvelles, mais la réglementation permet de mettre tous les acteurs, ESG-enthousiastes ou non,
au même niveau. Les obligations de transparence et de reporting « Disclosures » deviennent le lot commun de tous et engagent à une prise en compte des critères ESG dans toutes les chaînes de décision.

Toutefois, deux éléments peuvent compliquer l’application des critères :

  • D’une part, leur mise en œuvre nécessite un consensus sur les secteurs d’activités et les activités durables. C’est ce à quoi s’attelle la taxonomie européenne.
  • D’autre part, il est essentiel que les reportings et les indicateurs publiés, grâce à SFDR et CSRD, soient suffisamment compréhensibles par les investisseurs à qui ils sont destinés. Il ressort de enquête BP2S de 2021 que l’appréhension des textes peut être difficile : 48% de répondants européens déclarent ne pas comprendre SFDR. L’application du cadre réglementaire implique donc des efforts de compréhension mais également d’adaptation de la part des investisseurs et des acteurs financiers.

L’enjeu de transparence vis-à-vis des investisseurs constitue justement le second volet des échanges de la table-ronde et de cet article de synthèse. Avec la catégorisation « article 6 », « article 8 » et « article 9 » induite par SFDR, ainsi que la publication des risques en matière de durabilité et les impacts négatifs des décisions d’investissement, une grande avancée est rendue possible en matière d’information vis-à-vis des investisseurs. Certes, il faudra attendre 2023 et la publication des premiers chiffres des gérants de fonds pour mesurer l’évolution, mais on peut déjà saluer l’esprit de la réglementation et la volonté de transparence.

Un énorme travail de vulgarisation et d’appropriation des concepts, tant pour les conseillers en investissement que pour leurs clients, doit toutefois être réalisé. De vastes chantiers opérationnels ont été ainsi lancés et se poursuivent à tous les niveaux :

Entre ces deux catégories d’acteurs, se trouvent les fournisseurs de données qui doivent, dans un premier temps, collecter, analyser et agréger toute une masse d’informations sur les entreprises, puis la mettre à disposition de ceux qui en ont besoin pour construire une stratégie ESG et/ou pour respecter leurs obligations réglementaires en matière de reporting ESG. Les défis sont de taille, que ce soit en termes de comparabilité des données d’un acteur à un autre, de traçabilité et d’audit, mais aussi d’intégration de ces données au sein de process et organisation préexistants.

Plusieurs acteurs se sont spécialisés sur ces sujets en se positionnant en tant que source fiable de données ESG ou en tant que fournisseur de solutions technologiques permettant d’adresser les problématiques opérationnels autour de la donnée ESG.


Contenu du Livre Blanc


Règlementation européenne ESG : principes et ambitions

  • Stratégie règlementaire européenne
  • Principales briques européennes de l’arsenal réglementaire ESG
  • Focus sur la taxonomie
  • Interactions entre le secteur financier et les corporates
  • Au-delà des frontières de l’Europe

Transparence vis-à-vis des investisseurs finaux

  • Une apparente contradiction dans la mise en oeuvre
  • Un décalage entre les exigences client en termes de durabilité et la réalité du marché
  • Un manque d’investisseurs avertis et engagés
  • Des perspectives encourageantes

Réussir sa mise en œuvre opérationnelle

  • Enjeux liés à la transparence de données
  • Enjeux liés au Private Equity

Des travaux d’ampleur restent à mener

Pour obtenir l’intégralité du document, contactez nous par mail : sustainable@aurexia.com


Aurexia à vos côtés

Tous ces enjeux et défis font l’objet d’une veille régulière par l’équipe Aurexia Sustainable. Cette
veille nous permet de mener des analyses d’impact pour les acteurs des services financiers et
d’identifier les chantiers prioritaires afin de pouvoir accompagner les institutions financières dans leur mise en œuvre opérationnelle.
Aurexia Sustainable est le label interne d’Aurexia qui centralise toute l’expertise du cabinet en
matière de finance durable. Les consultants sont formés aux enjeux ESG et certifiés AMF. Leur
intervention porte sur quatre domaines :